Commandé avant 18h, expédié le jour même Expédition gratuite à partir de 50 € Retours acceptés jusqu'au 31-01-2021
4,8
Couteaux de cuisine
& ustensiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes de poche
& piles
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésPromos
& Offres spéciales

Howto

How To : comment abattre un arbre

Abattre un arbre est une expérience unique. Et aussi l'une des activités les plus dangereuses qui existent. C'est pourquoi il est important de savoir ce que l'on fait et quels sont les critères importants.

L'abattage d'un arbre se fait autant que possible en hiver. Les arbres hibernent pendant les mois les plus froids, il y circule donc moins de sève. Cela signifie qu'il y a moins d'humidité dans le bois, il se fend donc plus facilement et sèchera plus rapidement. De plus, il n'y a pas de feuilles à ramasser et aussi moins d'insectes actifs autour de l'arbre.

Type de hache
Pour abattre un arbre, on utilise une hache de bûcheron ou une hache d'abattage. Une hache à fendre ou merlin n'est pas assez aiguisée, elle est aussi trop lourde pour abattre efficacement un arbre. alors qu'une hache d'abattage ou hache de bûcheron sera parfaitement adaptée et rapide. Bien qu'elle soit plus lourde qu'une hache de forêt. Travailler avec celle-ci sera plus long et moins intensif.

Déterminer la direction de la chute
La première chose à faire pour abattre un arbre est de déterminer une direction de chute sûre et de créer un chantier sûr. On détermine la direction de la chute en se tenant le dos contre le tronc et en regardant vers le haut pour déterminer de quel côté se trouvent le plus de branches et donc le plus de masse. L'arbre tombera plus facilement dans cette direction. L'étape suivante consiste à observer le sol et les éventuels obstacles sur lesquels l'arbre ne doit pas tomber. Après avoir déterminé la direction correcte de la chute, on délimite les zones de sécurité en traçant des marques au sol. On respecte ces zones dès que l'entaille directionnelle est prête. On ne passe jamais devant l'entaille directionnelle ! Une deuxième zone dangereuse se situe derrière l'arbre. On ne la passe pas non plus dès que l'entaille directionnelle a été taillée. Lorsque l'arbre tombe, le tronc recule fortement en arrière. On choisit donc avant d'abattre l'arbre de quel côté on se tiendra et dans quelle direction on se réfugie lorsque l'arbre tombera.

Les zones de sécurité (blanc) et d'insécurité (rouge) lors de l'abattage d'un arbre.

Détermination de l'entaille directionnelle

Après avoir déterminé la direction de la chute et les zones de sécurité, on fait une entaille dans l'écorce de l'arbre. On place cette entaille à environ 30 cm du sol (un peu plus haut si on utilise une hache de bûcheron) et jusqu'à ⅓ de profondeur dans le tronc. Le bas de l'entaille directionnelle est aussi droit que possible. L'entaille elle-même a un angle d'environ 45 degrés. C'est également l'angle donné à la hache pendant la frappe. Il serait inutile de trancher les fibres du bois à angle droit. On frappe donc l'arbre à un angle de 45 degrés avec la hache. Après avoir frappé en biais un certain nombre de fois, on élimine de la matière en frappant horizontalement plusieurs fois. On répète cette opération jusqu'à ce que l'entaille directionnelle soit découpée. On veille à ce que le dessous de l'encoche directionnelle soit aussi droit que possible pour que l'arbre tombe au bon endroit. On vérifie à nouveau l'angle de l'entaille directionnelle. Est-ce que l'arbre va tomber dans la bonne direction ? Tout ajustement ne peut être fait que maintenant.

1 : Entaille directionnelle (hache) 2 : Coupe d'abattage (scie)
1 : Entaille directionnelle (hache) 2 : Coupe d'abattage (hache)
Marquage de l'entaille directionnelle.
Coupe d'abattage

Sciage de la coupe d'abattage

L'étape suivante consiste à effectuer la coupe d'abattage. Dès que l'on commence cette opération, on respecte toutes les zones de sécurité définies au préalable. On ne se positionne plus que dans les zones de sécurité désignées. La façon la plus sûre (et la plus pratique) est de scier la coupe d'abattage. Pour cela il faut utiliser une scie qui peut couper toute la largeur de l'arbre. On scie la coupe d'abattage à l'arrière de l'arbre. On trace une ligne autour de l'arbre à environ 5 cm au-dessus du bas de l'entaille directionnelle. Cela permet de visualiser là ou on doit scier et de vérifier que l'on ne dévie pas. On commence par scier à quelques centimètres sur toute la longueur de la coupe. L'écorce et le bois qui se trouvent derrière sont les parties les plus dures de l'arbre. Si on ne scie pas correctement, l'arbre peut tourner et quand même tomber dans la mauvaise direction. On scie ensuite aussi droit que possible en direction de l'entaille directionnelle. L'arbre va s'incliner lentement à mesure que la coupe d'abattage se rapproche de l'entaille directionnelle. Lorsque la coupe d'abattage se trouve à environ 5 cm de l'entaille directionnelle, l'arbre tombe. La différence de hauteur entre l'entaille directionnelle et la coupe d'abattage crée un effet de charnière, qui pousse l'arbre de manière efficace et sûre.

Sciage de la coupe d'abattage avec un Silky Katanaboy 650-4.

Coin à fendre

Lors du sciage de la coupe d'abattage, il peut être utile d'utiliser un coin. Cela permet de pousser l'arbre plus rapidement et garantit qu'il tombe dans la bonne direction. Il ne faut surtout pas frapper un coin en métal avec une hache ! Cela endommagerai la tête de la hache de façon irrémédiable. On utilise un coin en métal uniquement avec une masse pour fendre les grosses buches. On utilise ici un morceau de bois pour enfoncer le coin dans la coupe d'abattage ou bien on fabrique soi-même un coin avec un morceau de bois.

Fabrication d'un coin en bois.
Un coin dans la coupe d'abattage.

Coupe d'abattage à la hache.

Il est également possible de faire la coupe d'abattage à la hache plutôt qu'à la scie. Cela prend un peu plus de temps, mais si on n'a pas de scie ou si celle-ci est cassée, on continuera à la hache. On coupe l'entaille d'abattage de la même manière que l'entaille directionnelle, mais de l'autre côté de l'arbre et à nouveau 5 cm plus haut. C'est ce qui crée l'effet charnière lorsque l'arbre tombe. Il est important d'éliminer de la matière aussi uniformément que possible par rapport à l'entaille directionnelle.

Toujours terminer le travail commencé

Lorsque l'on commence à abattre un arbre, il est impératif de terminer cette tâche. Ne jamais abandonner un arbre à moitié abattu. Un arbre avec seulement une entaille directionnelle pourrait tomber au premier coup de vent fort.
Le bois vert est plus facile à fendre que le bois abattu depuis un certain temps. Alors n'attendez pas trop longtemps pour fendre le bois d'un arbre que vous venez d'abattre !

Marcher avec une hache

On tient toujours une hache par son manche, juste en dessous de la tête de la hache, la coupe étant dirigée vers le bas. De cette façon, le tranchant est loin de soi en cas de chute. Et aussi on risque moins de se couper. On peut tenir la hache par la tête de la hache par une belle journée d'été, mais en hiver elle sera très froide. Toute autre façon de porter une hache est dangereuse. Le port de la hache sur l'épaule est l'un des moyens les plus populaires et aussi l'un des plus dangereux. Si la hache tombe, son tranchant risque de causer des dégâts importants depuis la tête jusqu'aux jambes.

Tenir sa hache correctement.

Lire plus