Commandé avant 18h, expédié le jour même Expédition gratuite à partir de 50 € Retour gratuit sous 30 jours
4,8
Couteaux de cuisine
& ustensiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes de poche
& piles
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésPromos
& Offres spéciales
Home Smart info Évaluation Fenix BC21R : une lampe de vélo rechargeable via USB avec une luminosité jusqu'à 880 lumens

Évaluation

Fenix BC21R : une lampe de vélo rechargeable via USB avec une luminosité jusqu'à 880 lumens

Une nouveauté : le premier produit Fenix de 2016, la lampe de vélo Fenix BC21R. Le R indique la fonction de rechargement pratique (via USB), ce qui rend cette lampe très intéressante pour les utilisateurs réguliers. Avec son nouveau système de fixation et ses voyants latéraux, cette lampe suscite la curiosité : jusqu'où vont les capacités de cette lampe de vélo ? Voyons cela en détail !

Le tout dernier modèle de la série des lampes de vélo Fenix, la Fenix BC21R
Un design bien pensé et ergonomique

Caractéristiques techniques de la Fenix BC21R

La Fenix BC21R produit une lumière blanche neutre d'une luminosité maximale de 880 lumens. Pour vous donner un ordre d'idée, cela est comparable à une lampe de bonne qualité de la gamme intermédiaire, telle que la Fenix PD32-2016. Dans la mesure où 880 lumens ne sont pas utiles tous les jours et que ce niveau décharge rapidement l'accu, la lampe offre dispose également de 3 niveaux moins lumineux. La lampe offre également d'un mode clignotant.

Pour connaître les spécifications exactes, veuillez consulter la description produit de Knivesandtools, qui détaille tout cela de manière claire. Et une information supplémentaire : la BC21R est livrée avec un accu d'une capacité de 2 300 mAh. Vous aimeriez une capacité plus importante ? Dans ce cas, il est possible de commander cet accumulateur, par exemple.

L'emballage

La Fenix BC21R est livrée dans une boîte en carton compacte qui s'ouvre dans le sens de la longueur. Une présentation à la fois pratique et claire : la mousse plastique protectrice est pourvue d'encoches permettant de ranger facilement la lampe ainsi que les différents éléments. Afin d'économiser de l'espace, Fenix a enroulé le guide d'utilisation autour des pièces de rechange. Voilà un aspect qui aurait pu être davantage soigné. La boîte est complète, il manque uniquement un chargeur. Cela dit, dans la mesure où un câble USB est inclus et où la quasi-totalité des sorties USB permettent de recharger la lampe, cela ne pose aucun souci. En un mot, cet emballage complet permet de démarrer sans attendre.

Ce contenu permet une utilisation sans attendre !

Premières impressions

Avec son design actuel, la Fenix BC21R donne une impression plus moderne que certaines lampes de vélo moins récentes de Fenix. La lampe étant plus longue et fine, elle peut également très bien servir de lampe de poche. Le boîtier extérieur est en plastique, une matière que l'on rencontre rarement chez les lampes de poche. Bien que cela n'affecte pas beaucoup la qualité de fabrication générale, la BC21R est ainsi un peu plus sensible aux rayures et présente un aspect un peu moins qualitatif. Heureusement, le tout offre un toucher solide, sans fissures ni inégalités. Le grand avantage de cette fabrication, en revanche, est son poids : une fois montée sur le guidon, la BC21R est à peine perceptible. La finition est également excellente : à titre d'exemple, la fermeture du port USB dispose d'une double "assurance" afin de garantir l'étanchéité. Fenix pourrait néanmoins prêter davantage d'attention à l'intérieur de la lampe, où nous avons constaté quelques traces de soudures et de colle. À travers le verre de la lampe (avec une sorte de « luxaflex » en haut), nous apercevons un réflecteur propre ainsi qu'une LED au positionnement parfait. Le capuchon en plastique est correct et le filet de vis (qui n'a d'ailleurs pas été graissé) fonctionne de manière très souple. Le graissage ne peut néanmoins pas faire de mal et est bénéfique à la durée de vie. Grâce à sa structure rugueuse, l'interrupteur de la lampe, positionné sur le dessus, est très facile à trouver même dans le noir. À plus forte raison qu'il est fabriqué en une matière phosphorescente. En résumé, nous pouvons conclure que la fabrication de la Fenix BC21R est plutôt bonne. Vous trouverez ci-dessous quelques photos.

Un design moderne avec des détails uniques. Tout est à sa place, la finition est excellente. Notez le « luxaflex »
Le port micro-USB est dissimulé à la base de la lampe et est protégé contre l'eau grâce à une double fermeture
La lampe est livrée de manière standard avec un accumulateur de 2 300 mAh
L'intérieur du capuchon est propre, à quelques traces de soudure près
Un coup d'œil dans le compartiment de la batterie. Ici encore, quelques traces de colle

Utilisation de la Fenix BC21R

La BC21R est une lampe de vélo compacte mettant l'accent sur le confort d'utilisation. Ainsi, la lampe est conçue de manière à faciliter au maximum le montage et le démontage de la lampe. Il existe deux méthodes de fixation : on peut laisser la lampe attachée au support et fixer ce dernier grâce à la sangle, ou bien laisser le support sur le guidon et glisser la lampe dessus. Bien évidemment, la deuxième option entraîne des risques de vol ; avec la première, il existe un risque de perdre la sangle. Heureusement, la lampe est fournie avec une sangle de rechange. Personnellement, j'utilise toujours la première option : je retire la lampe avec le support et je laisse la sangle de fixation attachée au support. Cela se fait en l'espace de quelques secondes. Jamais je n'ai pu (dé)monter aussi rapidement une lampe de vélo qu'avec le Fenix BC21R. La classe ! En revanche, il est recommandé d'avoir une pochette (de lunettes de soleil, par exemple) pour ranger l'ensemble des éléments.

Le montage du support s'effectue en quelques secondes ; ensuite, la BC21R se glisse simplement sur le support
Le (dé)montage de l'ensemble support + lampe est également très facile

Chargement de la Fenix BC21R

Le chargement est un jeu d'enfant. Fenix fournit un câble USB qui permet de charger la Fenix BC21R via le port USB d'un ordinateur, d'un autoradio ou d'une batterie externe. Cela dit, un chargeur de téléphone portable équipé d'un port micro-USB fonctionne également très bien, voire un peu plus rapidement. La plupart des utilisateurs n'auront pas à chercher longtemps un chargeur adéquat. Tout au long du chargement, l'interrupteur s'illumine en rouge ; une lumière verte indique la fin de la charge. Avec un chargeur de téléphone moyen, le chargement ne prend que 1 à 2 heures.

Un bref appui sur l'interrupteur allume les voyants latéraux rouges, qui indiquent la tension actuelle de l'accumulateur. Ainsi, moyennant quelques calculs mentaux, il est possible de savoir combien d'autonomie l'accu peut théoriquement encore fournir selon le mode utilisé. Si les voyants restent allumés, l'accu est encore chargé à plus de 60% ; s'ils clignotent lentement, la charge restante est comprise entre 20 et 60% ; s'ils clignotent rapidement, il convient de recharger sans trop attendre. Une fonction pratique, bien qu'en réalité, les 20% restants ne soient pas réellement fiables. Il faut donc penser à recharger à temps !

Les voyants latéraux indiquent également la tension de l'accu

Pour allumer ou éteindre la BC21R, il suffit d'appuyer sur l'interrupteur pendant une seconde. Ensuite, des pressions successives permettent de naviguer entre les cinq modes disponibles. On ne peut en revanche que "monter" en puissance, pas rétrograder comme sur la BC30R. La navigation étant aussi simple qu'efficace, il n'est pas vraiment possible de se tromper. Même si la possibilité de rétrograder sur la BC30R est vraiment agréable... D'un autre côté, comme il n'est pas nécessaire de changer en permanence de mode pendant un trajet à vélo, la fonctionnalité de la BC21R est largement suffisante. En revanche, il me faut ajouter que je regrette l'absence d'une position réellement basse sur cette lampe Fenix. Outre la possibilité de prolonger la durée de vie de l'accu en cas d'urgence, une position basse peut être très pratique en guise de balise, à l'image des feux de position d'une voiture. Un conseil pour Fenix !

Comparaison avec d’autres lampes

Afin de comparer le format de la Fenix BC21R, nous la plaçons à côté de sa grande sœur, la Fenix BC30R, et de la Fenix E35UE, plus compacte ; une lampe de poche à l'intensité comparable.

Les E35UE, BC30R et BC21R côte à côte sur le porte-bagages

L'image du faisceau

Comme nous l'avons vu, la partie supérieure de la lentille est pourvue d'une sorte de lamelles, qui permettent de réfléchir le haut du rayon lumineux vers le bas. Ainsi, la visibilité à court terme est améliorée, tandis que la lumière diffuse et le risque d'éblouissement sont diminués. Cette fonctionnalité est facile à tester sur un mur : en posant le doigt sur la partie supérieure, la partie inférieure du profil se retrouve couverte. En éclairant un bord blanc avec la BC21R, le faisceau lumineux permet aisément d'observer le système : en haut, le profil et le hotspot sont aplatis, tandis qu'un deuxième faisceau apparaît en bas. Relativement peu profond, le réflecteur produit un hotspot important et une lumière résiduelle (spill) comparativement faible. Ainsi, le faisceau possède une efficacité optimale jusqu'à environ 50 mètres. À vélo, on profite ainsi d'un faisceau lumineux large et pratique, tandis que la couleur blanche neutre assure une lumière naturelle et agréable. C'est surtout en dehors de l'espace urbain que la Fenix BC21R montre réellement de quoi elle est capable : il s'agit pour ainsi dire d'un vrai (petit) phare de voiture ! Ainsi, même en empruntant un sombre chemin forestier, la route sera toujours suffisamment éclairée pour rouler en toute sécurité. Un conseil : réglez correctement le faisceau lumineux de la BC21R. En effet, malgré le « système de double faisceau », la lampe peut réellement aveugler les autres usagers de la route lorsqu'elle n'est pas correctement réglée. Réglez donc le faisceau vers le sol et non droit devant vous.

La BC21R possède une teinte de couleur nettement plus neutre et un profil plus « aplati » que la E35UE

Photos du faisceau Fenix BC21R

Il est temps de passer à la pratique ! Grâce aux photos, étudions et comparons l'image lumineuse de la BC21R. Commençons par éclairer un mur blanc à l'intérieur. La photo ci-dessous montre l'éclairage fourni par la BC21R dans sa position la plus lumineuse. Ici encore, on constate clairement l'influence des lamelles dans la tête. Il s'agit ici d'un profil typique d'une lumière large et égale à distance (un peu) plus courte.

Un hotspot large avec une lumière résiduelle répartie autour de manière égale

Voyons maintenant comment la BC21R assure lors d'un trajet nocturne à vélo. J'ai prolongé l'ouverture de l'obturateur de mon appareil photo (4 secondes), afin que les photos soient plus proches de ce que l'on observe dans la réalité. Pour commencer, les quatre positions de la BC21R.

La position basse
La position intermédiaire
La position haute
La position Turbo

Ci-dessous une photo de la Fenix E35UE en position maximale. On constate clairement que la BC21R fournit un éclairage bien plus large et égal, bien que la puissance totale soit très comparable.

À titre de comparaison : la Fenix E35UE à sa position maximale

La BC30R dispose en réalité de deux têtes BC21R, ce qui se traduit en un faisceau encore plus large et une puissance encore plus impressionnante.

La Fenix BC30R « double » en action en position maximale

Conclusion

Ma conclusion n'a pas besoin d'être bien longue : difficile de faire plus simple et plus efficace (en termes d'utilisation) que ce modèle ! La BC21R se (dé)monte en un tournemain, le chargement et l'utilisation sont simples. La qualité de la fabrication et la finition sont elles aussi tout à fait satisfaisantes, malgré la présence de plastique. Les LED latérales rouges améliorent la visibilité, mais n'ont pas de valeur ajoutée extraordinaire à mon sens. Pour être mieux visible au sein de la circulation, on peut opter pour le mode clignotant.

Comme pour la quasi-totalité des produits, certains points pourraient néanmoins être améliorés. En ce qui me concerne, les axes d'amélioration les plus importants seraient l'inclusion d'un niveau d'éclairage encore plus faible et l'ajout d'une pochette pour transporter la lampe et ses différents éléments dans une poche de manteau ou un sac à dos. On peut également espérer retrouver à l'avenir deux interrupteurs, comme sur la BC30R.

En tant qu'automobiliste, je croise presque tous les jours des cyclistes mal ou non éclairés ; c'est pourquoi je souhaiterais voir un plus grand nombre d'entre eux utiliser une lampe de qualité telle que celle-ci. L'investissement en vaut largement la peine ! Avec la BC21R, il y a peu de risques de ne pas être vu !