Votre navigateur web est obsolète. Cela pourrait affecter le bon fonctionnement du site.

Commandé avant 18h, expédié aujourd'hui
Expédition gratuite à partir de 50 €
Retours gratuits sous 30 jours
Nos clients nous donnent une note de 4.8/5

Tout ce qu’il faut savoir sur les angles d’aiguisage

On nous pose souvent cette question : "Quel est le bon angle d’aiguisage pour ce couteau ?". C'est logique, car nous mesurons même l’angle de chaque couteau que nous recevons pour le mentionner sur notre site. Mais est-il vraiment indispensable de toujours s’en tenir à cet angle précis? Ou bien, est-il possible de varier un peu ?

Quel est l’angle d’aiguisage ?

Comme son nom l’indique, cette mesure indique l’angle auquel la lame est aiguisée de chaque côté. On mesure l’angle du tranchant tout près du fil de la lame. A un ou deux millimètres du fil, un biseau sur la lame marque le tranchant véritable. Lorsque cet angle est de 17 degrés, l’angle total de la lame est alors le double, à savoir 34 degrés.

Comment mesurer l’angle d’aiguisage ?

Nous mesurons chaque couteau que nous recevons avant de le mettre en ligne. Longueur, épaisseur, poids, et aussi l’angle d’aiguisage. Pour cela nous utilisons un goniomètre. Dans cet appareil, un rayon laser dirigé sur la lame est projeté sur une règle graduée. Indiquant ainsi l’angle d’aiguisage du couteau en question.

Variations de l’angle d’aiguisage.

Avec les technologies actuelles telles que le fraisage CNC et la découpe au laser, on imagine que chaque couteau est fabriqué de façon parfaitement identique. Que si l’on prend en mains dix exemplaires d’un même modèle, ils seront en tout points similaires. La réalité est différente. Même si les différentes pièces d’un couteau sont fabriquées en machine, leur assemblage se fait pratiquement toujours à la main. Il en va de même de l’aiguisage. La plupart des fabricants de couteaux aiguisent à la main sur une aiguiseur à bande abrasive.

Cela signifie qu’un opérateur détermine l’angle par rapport à la bande abrasive à la main. Une main expérimentée garde un angle très constant. Mais une variation entre 19 et 22 degrés est possible. C’est pourquoi l’angle d’aiguisage que nous indiquons est une simple indication. Une mesure de 20 degrés peut en réalité varier entre 18 et 22 degrés. Lorsque l’on aiguise avec un système d’aiguisage guidé, cette indication permet de choisir un angle d’aiguisage le plus proche de la réalité. Mais cela n’est pas une donnée figée qu’il faut respecter à tout prix.

Évidemment, certaines entreprises de grande taille ont les moyens d’aiguiser les couteaux de façon automatique. Comme par exemple WMF, où tous les couteaux sont aiguisés par un système laser reproduisant exactement le même angle pour tous les couteaux. Ou bien chez Victorinox qui utilise un machine à aiguiser automatique. Ce qui est logique vu les millions de couteaux de poches qu’ils fabriquent chaque année.

Tranchant industriel

On pourrait croire qu'un couteau aiguisé de manière industrielle a toujours un tranchant optimal. En pratique, ce n'est pas forcément le cas. Plus un couteau est tranchant, plus il s'use vite. Un tranchant rasoir nécessite un bon entretien pour garder sa qualité de coupe. Si vous n'aiguisez pas votre couteau, vous vous rendrez vite compte qu'il s'use rapidement. Ce n'est pas pour rien que les chefs cuisiniers utilisent régulièrement un fusil d'affûtage. Cela permet de conserver plus longtemps un tranchant optimal !

Un simple couteau de chef classique n'est pas souvent livré très tranchant. Et ce, pour 3 raisons. On remarque ainsi moins vite quand la lame s'use, il nécessite moins d'entretien et il sera plus abordable. L'aiguisage d'un couteau prend du temps. Plus un couteau est aiguisé finement, plus le processus d'aiguisage sera coûteux, et plus le couteau sera cher. C'est pourquoi de nombreux fabricants choisissent volontairement de ne pas aiguiser leurs couteaux avec un grain plus fin que 2000 à 3000 sur une pierre japonaise.

Choisir l’angle d’aiguisage soi-même

On peut aussi choisir soi-même l’angle d’aiguisage de ses couteaux. On peut décider de modifier l’angle d’aiguisage pour plusieurs raisons. Par exemple, si un système d’aiguisage ne possède que des angles d’aiguisage prédéfinis, ne correspondant pas à l’angle indiqué pour le couteau. Ou bien si on souhaite qu’un couteau garde son tranchant plus longtemps. Il est donc tout a fait possible d’aiguiser un couteau suivant un angle différent de son angle original, même si nous vous conseillons de ne pas trop vous en éloigner.

Le principe des angles d’aiguisage est le suivant :

PLUS L’ANGLE EST AIGU, PLUS LA LAME SERA TRANCHANTE, MAIS PLUS ELLE S’ÉMOUSSERA RAPIDEMENT. AVEC UN ANGLE PLUS LARGE, LA LAME SERA MOINS TRANCHANTE AU DÉPART MAIS ELLE CONSERVERA SON TRANCAHNT PLUS LONGTEMPS.

C’est pourquoi il est important de trouver un compromis entre l’angle original du couteau et les prestations que l’on en attend. On préfèrera un angle plus large pour un couteau qui servira à couper de la moquette et d’autres matériaux résistants. Il n’a pas besoin d’être super tranchant mais il doit pouvoir le conserver suffisamment longtemps et ne pas vous lâcher en cours de route.

A l’autre extrême, un couteau à filet doit avoir un angle très aigu pour trancher le plus finement possible. Ce qui ne pose aucun problème tant qu’il n’entre pas en contact avec un os ou des arrêtes.

Alors, quel angle d’aiguisage choisir ?

Si on se réfère aux couteaux de poche et couteaux fixes proposés sur notre site, on arrive à une moyenne allant de 15 à 25 degrés. Pour les couteaux de cuisine, la moyenne se situe entre 10 et 22 degrés. Les exceptions mises à part, bien sûr.

Pour les couteaux de poche, un angle de 17 degrés convient pour des taches légères. Comme l’épluchage d’une pomme ou l’ouverture d’enveloppes. Et aussi pour les chasseurs et les pêcheurs souhaitant nettoyer leurs prise, un tel angle est approprié. Pour une utilisation polyvalente, on se situe entre 18 et 20 degrés. A partir de 21 degrés et plus, on parle d’utilisation intensive. Comme l’ouverture d’emballages en matériaux résistants ou le travail du bois. Pour cela la lame doit être plus résistante.

Parmi les couteaux de cuisine, on trouve des angles de 10 ou 15 degrés pour les couteaux à filet ou les couteaux japonais. La plupart des couteaux japonais sont extrêmement durs et peuvent donc être aiguisés très fin. Les couteaux à filets doivent être suffisamment tranchants pour pouvoir couper de fines tranches sans que la chair du poisson ne se déchire. Ces couteaux sont généralement en acier assez tendre et doivent donc être aiguisés plus régulièrement. Les couteaux de cuisine occidentaux sont pourvus d’un angle d’aiguisage entre 16 et 20 degrés. Évidemment, il existe aussi des exceptions telles que les couteaux de cuisine qui ne sont aiguisés que d’un côté.

Si après avoir modifié l’angle d’aiguisage de votre couteau vous remarquez qu’il s’émousse plus rapidement, cela signifie qu’il faut augmenter l’angle. Chaque type d'acier n'est pas le même et chaque géométrie ne convient pas à chaque couteau.

Comment aiguiser suivant l’angle original ?

Il est finalement plus facile et plus économique de conserver l’angle original du couteau. Comme on élimine moins de matière du couteau, le couteau et aussi la pierre qui sert à l’aiguiser s’usent moins vite. Faut il connaître le nombre de degrés de cet angle original avec précision ? Et bien non. Pour cela il y a l’astuce du marqueur.

  • Pensez à activer les sous-titres en français !

Nous vous expliquons sur la vidéo ci-dessus comment colorier le tranchant d’une lame au marqueur pour déterminer l’angle d’aiguisage. C’est une astuce que l’on peut utiliser pour toutes les méthodes d’aiguisage.

Utilisez-vous des pierres à aiguiser ? Découvrez ici comment déterminer le bon angle d’aiguisage avec une pierre à aiguiser.

L’angle d’aiguisage des systèmes d’aiguisage guidés

Les systèmes d’aiguisage comme ceux de Wicked Edge, DMT, Lansky et Edge Pro se basent sur un couteau positionné de façon fixe et des pierres à aiguiser qui passent sur la lame. L'angle est donc toujours constant. On ne fait pas plus clair. Mais s’agit-il toujours de l’angle indiqué sur le système ?

Si on observe la mâchoire de fixation d’un système Lansky on voit que l’on peut aiguiser suivant des angles de 17, 20, 25 et 30 degrés de chaque côté. Tous réglables de façon prédéterminée. Mais cela signifie-t-il que chaque couteau pour lequel on aura réglé 20 degrés sera effectivement aiguisé à 20 degrés ? Et bien non. Et cela est du à la hauteur de la lame. C’est pourquoi il n’est pas absolument nécessaire de connaître l’angle exact d’un couteau avant de l’aiguiser dans un tel système d’aiguisage. L’astuce du marqueur expliquée ci-dessus sera bien plus utile.

Conclusion

Nous savons maintenant que les angles d’aiguisage présentent toujours quelques variations et qu’une astuce simple permet de retrouver l’angle original. C’est finalement le plus simple et vous permet de maintenir (environ) l’angle que le fabriquant avait choisi pour le couteau. On peut y apporter de petites modifications mais il faut savoir ce que l’on fait !